L'installation téléphonique

Un réseau de 19 postes d'inter-communication de la Compagnie des Téléphones Thomson-Houston assurait une liaison complète entre toutes les pièces de la Villa Cavrois et l'extérieur.

A la pointe de la modernité cette installation permettait d'éviter tous les déplacements inutiles.

Une publicité pour la Compagnie des Téléphones Thomson et Houston. A gauche 2 modèles à cornet et à droite la version PTT24 sans colonne que l'on retrouve à la Villa Cavrois posée sur un socle.


Quelques uns des postes téléphoniques de la Villa Cavrois
(agrandissements de clichés d'époque).

Ainsi que l'a voulu Mallet-Stevens, cette disposition crée une petite révolution dans les usages domestiques : pourquoi, en effet, appeler par une sonnerie, pour expliquer ce que l'on désire, et provoquer ainsi 2 déplacements au lieu d'un, alors qu'il est infiniment plus simple de donner les ordres par téléphone, ainsi qu'il est d'usage courant dans les bureaux.

En application de ce principe, l'installation sonnerie a été par contre, extrêmement simplifiée, et comporte simplement 1 bouton à chacune des portes d'entrée, et 1 à la salle à manger.


En juin 2022, un poste d'inter-communication d'origine a pu rejoindre la Villa Cavrois. Il est exposé dans la lingerie du premier étage. Ce modèle n'est toutefois pas un de ceux qui était présent en 1932, il s'agit d'une production plus tardive des années 50.



Ce combiné porte la marque CT, avec le sigle de la Compagnie Téléphonique. Ce poste téléphonique, était un des modèles le plus simple, qui ne comportait pas de cadran et six boutons en bascule en bakélite.


Ce gros plan sur les touches du combiné montre qu'il était possible de joindre différentes pièces : le salon, le boudoir, l'office, le bureau, la chambre et le garage.


Les combinés téléphoniques présent dans la Villa Cavrois étaient des postes d'intercommunication permettant de connecter les différentes pièces de l'habitation, ainsi que l'extérieur. Il s'agit du modèle PTT24 sans colonne fixe sur base. Sur le socle différents interrupteurs et annonciateurs en faisaient de véritables petits standards.

L'administration des Postes et Télécommunications (PT) avait lancé un concours le 1er mai 1922. Devenue entre temps en 1923, l'administration des Postes Télégraphes et Téléphones (PTT) le modèle retenu en 1924 s'appellera donc le PTT24. Prévu dès l'origine pour les réseaux automatique, il existait une version sur batterie locale pour les réseaux privés qui ne portait pas dans ce cas la mention propriété de l'état. Très robuste, ses caractéristiques électriques étaient excellentes avec un microphone très sensible.



Le modèle PTT24, dit mobile, avec colonne, cadran 7010B et son combiné 320-2. Réalisé sans colonne ce téléphone, dans une version dite fixe, se positionnait sur un socle. La base comportait des volets d'appel ou annonciateurs (indication et mémorisation de l'appel), des clés de mise en garde et de connexion vers les autres postes, et éventuellement un branchement vers le réseau d'état.  



Le schéma du PTT24

Pour les différents téléphones présents dans la Villa Cavrois, on ne trouve pas un modèle unique mais différentes solutions adaptées à chaque situation. Chaque poste possède en partie haute un ensemble identique (le modèle PTT24 sans colonne), de fabrication standard, composé d'un cadran (type 7010B), d'un support du combiné et du combiné lui-même (référencé 320-2) posé sur un socle modulé selon l'emplacement et les besoins.

La base est une fabrication sur mesure, en bois et/ou métal, de forme et volume variable, sur laquelle est accrochée l'écouteur supplémentaire.

Le téléphone qui est exposé, dans la lingerie de la Villa Cavrois depuis juin 2022, est d'esthétique plus moderniste dans le style des années 50. Très différent des intercom de 1932, avec une base cubique et un combiné effilé à la différence de celui référencé 320-2 du modèle PTT24. Il avait remplacé après la deuxième guerre mondiale les anciens devenus obsolètes quoique très robustes, mais de technologie dépassée.


Sur ce modèle, noir et or, PTT24 avec colonne de 1924, commercialisé en 1928 (comme l'indique la plaque apposée), on retrouve la même forme de combiné (ensemble écouteur et micro) que pour les différents postes intercom présents dans le Villa Cavrois en 1932.


Cet autre téléphone, noir et argent, modèle PTT24 combiné BCI de la compagnie Thomson et Houston est également un modèle de 1924 qui était encore commercialisé en 1934 (concours et marché du 7 février 1934). Ce matériel très robuste fut utilisé jusqu'à la deuxième guerre mondiale.

L'inauguration de la Villa Cavrois en 1932 coïncide avec la mise en service au niveau de l'agglomération Lille Roubaix Tourcoing de la commutation automatique par le système R6N1 du brevet de l'ingénieur Barnay.


La société Thomson-Houston qui était une émanation des anciens établissements Postel-Vinay au 10 rue de Londres dans le 9ème arrondissement de Paris se rapprochera d'ITT.



L'usage du téléphone nécessite une notice, comme celle-ci publiée en 1932, à propos du modèle PTT24 avec cadran alphanumérique.


Clichés pris le 28 juillet 2020, lors de la restitution du poste téléphonique © Anita Leurent - Amis de la Villa Cavrois.