Les Amis






Vous pouvez utiliser le virement pour adhérer ou renouveler votre adhésion à l'Association des Amis de la Villa Cavrois

Voici les coordonnées bancaires :
IBAN FR76 1562 9026 9900 0470 6520 182 / BIC CMCIFR2A / Association des Amis de la Villa Cavrois - Crédit Mutuel
Merci si vous utilisez cette option de nous en avertir par mail : amisdelavillacavrois@gmail.com
et de nous préciser comme demandé sur le bulletin de souscription :
- vos nom et prénom 
- ceux de la seconde personne si vous vous inscrivez en couple
- une  adresse, un mail et un tel pour pouvoir vous contacter
- et la date de votre virement

Si vous préférez faire un chèque, merci de le rédiger à l'ordre des Amis de la Villa Cavrois, adressé, avec le bulletin ci-dessous (que vous pouvez imprimer ou recopier) complété, au siège de l'association : 
Les Amis de la Villa Cavrois Boîte postale 10 023 - 59 962 Croix Cedex

Attention depuis fin 2019
 Nouvelle adresse de l'association 
 Boîte postale 10 023  59 962 Croix Cedex








Voir le statuts de l'Association des Amis de la Villa Cavrois


HISTORIQUE de la CREATION de l'AAVC

Le dimanche 22 mars 2015, les médias pouvaient annoncer, suite au assemblées générales de la veille, la disparition de l'ASVC (Association de Sauvegarde de la Villa Cavrois) et la création de l'AAVC (Association des Amis de la Villa Cavrois).

La date officielle du passage de témoin entre les deux associations est fixée au 30 juin 2015. Une assemblée générale de la nouvelle association pourra alors être annoncée.




Le même article est paru également dans Nord-Eclair avec un titre différent : 

Les sauveteurs de la Villa Cavrois, bientôt ses " amis "




Vingt-cinq ans. C’est le quart de siècle qu’il a fallu pour sauver la Villa Cavrois, ouvrage architectural exceptionnel, sur lequel pesait la sérieuse menace d’une destruction, en raison de son état de délabrement avancé. «  On a réussi à faire échouer deux permis de construire d’ensembles immobiliers qui devaient se tenir en lieu et place de la villa  », se rappelle Jacques Ferla, trésorier de l’association de sauvegarde de la villa Cavrois (ASVC). Et en juin prochain, 70 ans après la mort de son architecte Robert Mallet-Stevens en 1945, elle va enfin rouvrir ses portes au public, sous la forme d’un musée.

Après dix longues années de travaux sur un chantier absolument hors normes. «  Tout a été fait pour qu’on retrouve la villa exactement identique à celle qu’a investie le couple Cavrois en 1932. Même les vis du meuble de l’office, offert par un généreux Américain, ont dû être refabriquées à l’identique  », précise Jean-Pierre May, président de l’association.

L’ambition d’aller un cran plus loin

C’est le souci du détail, animé par la passion d’un groupe composé au départ d’une dizaine de militants, qui a permis au bâtiment de retrouver son âme d’antan, si unique. Certains ont disparu pendant l’aventure, d’autres ont pris quelques rides.

Les adhérents de l’ASVC ressentent une certaine émotion d’avoir accompli leur mission. Et en insatiables, ils se donnent de nouveaux objectifs, et un nouveau nom, celui d’Association des amis de la villa Cavrois (AAVC), effectif en juillet prochain. «  Les amis de la piscine comptent 3000 adhérents  », rappelle le président de l’ASVC. Un chiffre inspirant pour les amis de la villa, qui ont en tête de plaider pour que le maire Régis Cauche (UMP) baptise un lieu – par exemple un parc dans le quartier Beaumont – du nom de Robert Mallet-Stevens.

Parmi ses missions, l’AAVC compte s’appuyer encore plus sur ses nombreux partenariats, notamment avec le Centre des monuments nationaux (CMN), administrateur de la villa, pour «  faire rayonner un monument de renommée mondiale  ». Jean-Pierre May annonce la couleur : «  Nous allons travailler sur une autre échelle désormais.  »




De l'Association de Sauvegarde aux Amis de la Villa Cavrois

Publié le 17 mars 2011 dans Nord Eclair par Aurélie Jobard

Les membres de l'Association de Sauvegarde de la Villa Cavrois ont accompli leur mission. Aujourd'hui l'œuvre de Mallet-Stevens est sauve. Pour eux, une nouvelle aventure commence.

Il n'est pas là question de polémique. Mais juste de savoir comment peut se reconvertir une association qui pendant vingt ans a lutté pour sauver la villa Cavrois et qui aujourd'hui a accompli sa mission. Cette question, nous l'avons posée au président Jean-Pierre May lors de l'assemblée générale de l'association de sauvegarde de la villa qui se déroulait pour la première fois en mairie de Croix : « Nous aimerions au même titre qu'il existe les Amis du musée de la Piscine ou les Amis du LAM nous transformer en Amis de la villa Cavrois. » Le service communication du centre des monuments nationaux n'y voit aucun inconvénient. Bien au contraire. « Nous avons toujours été accueillis à bras ouverts par toute l'équipe et leur mémoire est extrêmement importante. C'est pour nous une mine historique. Nous n'avons aucune raison de cesser cette collaboration. »


Article paru dans la presse locale (Voix du Nord et Nord Eclair) le 5 avril 2014


Lors de sa création en 1990, l’Association de Sauvegarde de la Villa Cavrois (ASVC) n’avait qu’un seul et unique but : redonner au joyau architectural de Robert Mallet-Stevens sa nature d’origine, intérieure et extérieure. Durant toutes ces années, l’ASVC s’est opposée à tous les projets risquant de dénaturer le lieu. L’entrée la villa au Centre des Monuments Nationaux (CMN) a permis de sceller le destin de ce trésor. Un administrateur, Paul-Hervé Parsy, a été nommé. Michel Goutal, architecte en chef des monuments historiques, a pris en main la restauration du bâtiment et du parc. À l’occasion de l’assemblée générale de l’association, vendredi soir à l’Edhec, l’expert a expliqué tous les moyens mis en œuvre depuis 14 ans pour protéger ce patrimoine unique dans le plus pur respect de l’érudition et du talent de son créateur.

Un travail de fourmi

Pour préserver l’authentique, l’architecte a réalisé un travail de fourmi. Utilisant les plans originaux mais partant aussi à la découverte de la structure du bâtiment pour mieux en comprendre les modes de construction. Et ce travail a payé. Le parc a retrouvé son cachet d’origine. Pour l’intérieur, Michel Goutal a souhaité aller jusqu’au bout de la reconstitution. En préservant les matériaux d’origine comme les parquets, les luminaires, les radiateurs. En chassant dans les ventes aux enchères les meubles d’origine. Certaines pièces sont encore en cours de travaux mais l’ouverture annoncée pour juin 2015 est plus que jamais d’actualité.

L’annonce de la réouverture au public de la villa et du parc sonne en même temps le glas de l’association. La villa est enfin sauvegardée, 2015 sera l’année de la dissolution de l’ASVC qui aura accompli sa mission. En même temps, verra le jour une nouvelle association, celle des Amis de la Villa Cavrois.